Adrien TAQUET
Député de la 2ème Circonscription des Hauts-de-Seine

Société inclusive

Communiqué de presse diffusé le jour de la remise du rapport "Plus simple La Vie"

 

Aujourd’hui en France, plus de 10 millions de personnes sont concernées par le handicap et subissent quotidiennement la complexité et la lenteur des démarches administratives. Ce sont ainsi 35% des personnes en situation de handicap qui jugent assez ou très complexes les démarches qui les concernent.[1]

Face à ce constat, et parce que le Président de la République a fait du handicap l’une des priorités du quinquennat, le Premier ministre, a chargé Adrien TAQUET, Député des Hauts-de-Seine, et à Jean-François SERRES, membre du CESE, d’une mission.

Son objectif : proposer à la Secrétaire d’Etat chargée des Personnes handicapées et au Ministre de l’Action et des Comptes publics des solutions concrètes de simplification des démarches administratives et de fluidification des parcours des personnes en situation de handicap.

Pour mener à bien cette mission, Adrien TAQUET et Jean-François SERRES ont adopté une approche résolument centrée sur les besoins des personnes en situation de handicap, afin de de construire des propositions « pour » et « avec » elles.

Ils ont ainsi mobilisé des méthodologies innovantes :

  • Une grande consultation en ligne, qui a recueilli près de 10 000 contributions ;
  • 95 entretiens individuels avec des personnes en situation de handicap et/ou leurs proches aidants ;
  • Des immersions ;
  • 51 contributions écrites ;
  • 78 personnes auditionnées ;
  • Une dizaine de tables rondes ;
  • 44 MDPH visitées par 71 parlementaires, de tous bords politiques, aux quatre coins du territoire métropolitain et ultra-marin.

Ces six mois de travail ont permis aux deux rapporteurs de formuler 113 propositions, répondant aux grands objectifs suivants :

  • En finir avec la justification permanente de son handicap.
  • Réduire les délais d’attribution des droits.
  • Construire une compensation mieux adaptée aux attentes.
  • Faire de la MDPH le pivot de l’accompagnement des personnes.
  • Offrir une information claire aux personnes, et réinjecter de la transparence dans tous les rouages du système.
  • En finir avec les ruptures tout au long de la scolarité.
  • Favoriser la mobilité vers le milieu ordinaire.
  • Renforcer les relais et le lien social dans la proximité.
  • Permettre aux personnes de participer pleinement à la vie de la cité.
  • Renforcer le pilotage de la politique du handicap pour la rendre plus juste.

Certaines pouvant être mises en place rapidement, d’autres se pensant à plus longue échéance. Mais toutes ont un seul et même but : apporter des solutions concrètes aux difficultés et aux ruptures de droits que rencontrent les personnes en situation de handicap et leurs familles tout au long de leurs parcours de vie.

Adrien TAQUET : « La simplification n’est pas une finalité en soi, ce n’est qu’un moyen au service d’objectifs, au nombre de trois selon nous : mieux accompagner les personnes pour éviter les ruptures de parcours, assurer une égalité de traitement aux personnes, et garantir l’efficience de la politique publique du handicap. »

Jean-François SERRES : « Des propositions pour une société qui libère des enfermements : tracas administratifs, mises à part et solitude. »

Ci-dessous le lien permettant de télécharger le rapport en sa totalité.

 

[1] Baromètre de la complexité, DITP/BVA, décembre 2016...


Articles similaires

Réalisation & référencement Simplébo

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.